Belle Epoque-Art Déco

Cette collection aux nuances élégantes et subtiles couvre les années 20 et 30 et permet toutes les audaces en matière de formes et de finition. Des plumes aux perles, elle offre un bijou supplémentaire aux intérieurs de style, ou historiques.

Modèle Ambroisine:

Le modèle Ambroisine a été monté sur une carcasse Mélina © dessinée par l’atelier avec un tissu vintage de la maison Bucol, du velours et du cuir de carpe. Son intérieur reflète harmonieusement les fils d’argent du tissu en projetant une lumière argentée et subtile.

Modèle Turban aux boutons:

Un turban digne de ceux des années 20. Ici réalisé dans une matière singulière, cousu sur une carcasse gansée de ruban avec ses boutons de soie assortis.

Modèle Clara Bow

Carcasse américaine des années 20, elle est typique des modèles de lampe de table figurant dans les intérieurs de la bourgeoisie américaine de ces années-là. Ce modèle épuré, est souligné par une simple frange de perle et a été réalisé par un tissu au fil d’argent de la prestigieuse Maison Bucol, avec une matière métallique visant à lui conférer modernité et style.

Modèle “Mon truc en plumes”

Les années folles permettaient toutes sortes d’extravagance et ont mis à l’honneur les plumes que ce soit dans la décoration ou dans la mode.

Cet abat-jour a été réalisé en soie et doublé soie et bordé de plumes de la couleur de la soie. Nous travaillons avec un plumassier qui nous fournit des plumes de belle qualité. Cette finition donne à cet abat-jour très classique une touche de fantaisie et beaucoup de modernité.

Collection “Les orientables”

Au temps de la belle époque et des paquebots au design splendide et novateur, les lampes de tables étaient souvent orientables. Leleu et Adnet étant les précurseurs et spécialistes en la matière. Nous aimons particulièrement travailler ces abat-jours que nous avons recréés en travaillant l’extérieur autant que l’intérieur, comme si, ils pouvaient être réversibles. jeux de couleur, de lumières et ganses choisies habillent ces modèles que nous pouvons décliner à l’infini dans toutes sortes de matières.